L’avenir s’annonce prometteur

A la faveur de leur victoire sur Courfaivre, les filles de 3ème ligue remontent au classement.

Dans moins de deux mois, le rideau se sera refermé sur la saison 2017/2018. Au moment d’aborder cette dernière ligne droite, force est de constater que la situation sportive de BMV 92 n’est guère « folichonne ». Les messieurs ne « décollent » pas et occupent toujours le dernier rang en 2ème ligue.  A la faveur de leur victoire sur Courfaivre, les dames ont, de leur côté, abandonné l’avant-dernière place en 3ème ligue.  Mais tout ceci n’est pas de nature à affoler le président ni à le départir de son calme légendaire. Vous avez dit « optimiste » ?

Jacques, quel regard portes-tu sur les deux équipes actives engagées en championnat ?

Bien que ces deux équipes soient dans le bas de tableau, ce n’est pas une catastrophe. Selon moi, c’est une bonne chose que les messieurs soient montés en 2ème ligue à l’issue du dernier championnat. La différence de niveau entre les deux catégories est certes importante, mais le jeu en vaut la chandelle. Et si le championnat s’achève par une relégation, ce n’est pas une catastrophe. Mais la saison n’est pas encore terminée, on fera le bilan à la fin. Pour les dames, je dirais qu’une relégation serait un peu plus dommageable. En effet, nous avons l’espoir de remettre en place une filière féminine dès la prochaine saison, avec deux équipes féminines et des M15. Dans cette optique, une configuration D3/D5 serait préférable à une variante D4/D5. Encore une fois, tout n’est pas encore acquis, on travaille à ça. Et si ce n’est pas possible pour l’exercice 2018/2019, on remettra l’ouvrage sur le métier la saison suivante !

Comment atteindre cet objectif ?

Cette saison, par manque d’effectif, nous avons dû renoncer à aligner une équipe en D5, mais il y a des filles qui aimeraient faire un championnat. On a une base. Nous avons également des contacts avec d’autres filles intéressées par la 5ème ligue. Nous avons aussi noué des contacts avec des entraîneurs. Et nous sommes bien entendu disposés à accueillir toute joueuse mais également tout joueur intéressé à rejoindre les rangs de BMV 92 ! Nos portes sont grandes ouvertes.

Que dire de la relève du club ?

Elle est là ! Et c’est ce qui me réjouit et me rend confiant pour l’avenir ! Après avoir eu un creux, le club est parvenu à reconstituer une base chez les plus petits. Il y a un bel élan chez les Kids et les minis, et je dois avouer que Nathalie et son acolyte font un super travail avec ces enfants. C’est formidable !

Cette relève profitera-t-elle aussi bien aux dames qu’aux messieurs ?

S’il y a évidemment une majorité de filles, il y a également quelques garçons chez les tout jeunes. Mais nous avons aussi des garçons un peu plus « haut ». Cet hiver, plusieurs jeunes se sont en effet manifestés pour jouer au volley. On a alors mis en place des entraînements lors desquels une douzaine d’adolescents en âge M19 se sont présentés, mais avec une assiduité qui n’était pas toujours la même pour chaque joueur. Depuis janvier, on travaille avec les plus « mordus » et on espère qu’on pourra leur offrir un championnat la saison prochaine. Là aussi, on lance un appel à tous les garçons nés en 2001 et plus jeunes ! Qu’ils n’hésitent pas à s’annoncer !

Tout semble donc bien aller au sein de BMV92, non ?

Oui ! Mais cela n’est possible que grâce à l’implication de chacune et de chacun. J’en profite pour remercier les joueuses et joueurs, les entraîneurs, les coaches, les parents et mes acolytes du comité.  C’est chouette de pouvoir compter sur toutes ces personnes. Actuellement, le club est dans une phase de transition, de reconstruction et avec elles, l’avenir du club s’annonce radieux !

DC Swiss

DC Swiss

Fabrique d’outils de précision
Grand-Rue 19
CH – 2735 Malleray

Tél : + 41 (0) 32 491 63 63
Fax : + 41 (0) 32 491 64 64
E-mail info@dcswiss.ch